« La digitalisation a bouleversé le secteur du recrutement »
« La digitalisation a bouleversé le secteur du recrutement »

Cofondateur de l’agence de recrutement ClearSource, Alban Gaffori revient avec nous sur le tournant digital pris par sa société il y a quelques années. Avec les conséquences personnelles, et en termes de business, de cette numérisation.

 

Pourquoi avoir eu recours au digital ?

Il y a dix ans, nous avons subit la première phase de digitalisation du recrutement: un boulversement ! Des outils comme LinkedIn sont apparus, et ont permis de rapprocher plus que jamais les candidats, et les entreprises. Parallèlement à cela, une cacophonie s’est rapidement installée. Puisqu’il devenait plus facile de toucher les gens, les recruteurs n’hésitaient plus à les harceler, même avec des offres inintéressantes, et trop nombreuses. Nous y avons donc vu l’opportunité d’utiliser le digital, mais de façon différente.

Quelle a été votre stratégie ?

Il y a trois ans, nous nous sommes dit qu’il fallait délivrer de l’information pertinente, et ciblée, à destination des candidats. Plus encore, nous voulions personnaliser le contact avec nos clients. Pour ce faire, nous avons utilisé les outils digitaux (vidéos, blogs,…) de l’inbound marketing, et avons abouti a créer ce que je considère être la deuxième vague de numérisation du recrutement ! Aujourd’hui, le recrutement digital passe par de la communication et le marketing digital. C’est le nouveau paradigme de notre secteur.

Et en interne ?

En interne aussi, nous avons voulu transformer notre approche. Le digital nous a permis de rendre le travail moins contraignant, moins formel, et plus efficace. En effet, nous avons décidé de mettre l’ensemble de nos informations sur le cloud, si bien qu’aujourd’hui, tous nos employés peuvent avoir accès à leur bureau digital, qu’importe l’endroit où ils se trouvent. Ce faisant, nous éliminons les contraintes liées au travail, et améliorons la flexbilité des travailleurs. Nous avons également intégré des outils de téléphonie, des softwares, des app, qui nous permettent de communiquer plus facilement, et de créer un environnement plus épanouissant.

Comment vivez-vous ces modifications ?

C’est génial ! En dix ans, le recrutement a changé du tout au tout. Et il a encore de nombreuses mutations à subir. Le digital va nous permettre dans un futur proche de lancer de nouveaux produits et de nouvelles approches. Les outils sont là (datas, intelligence artificielle), il suffit de les utiliser à bon escient pour continuer à innover. C’est un super challenge ! A titre plus personnel, je considère que le digital me connecte vraiment avec la nouvelle génération, et me permet de ne pas subir de clivage avec elle. Au contraire, implanter les nouveaux outils numériques en interne est le meilleur moyen d’adopter une culture productive, qui crée indéniablement de la valeur et du lien.